Comparatif des meilleures stations de relevage à acheter en 2017

Vivre dans un habitat où il est difficile, voire impossible, aux eaux peu importe leur nature de couler naturellement grâce à la gravité peut vite devenir un sujet sensible pour le propriétaire. Sinon quelle serait l’importance d’installer des pompes d’évacuation d’eau dans une maison surtout lorsqu’il s’agit des maisons construites en hauteur ? Les systèmes d’évacuation d’eau jouent un très grand rôle dans la vie des habitants et les éloignent surtout de certains maux issus des eaux stagnantes. S’il faut alors gérer ces soucis de façon efficace, mais sur le long terme, la mise en place d’un système adapté s’impose et l’objectif de ce guide d’achat est de lever le voile sur l’un de ces systèmes d’évacuation : les stations de relevage.

Pourquoi opter pour une station de relevage ?

SANIREL Station de relevage 300 litres

SANIREL Station de relevage 300 litres

Il ne pourrait avoir rien de plus judicieux que de se tourner vers une station de relevage surtout lorsque les conditions climatiques et géographiques vous l’imposent. En effet, dans certaines régions du globe où il pleut plus que le soleil n’apparaisse, la mise en place d’un système de drainage ou d’évacuation d’eau devient une nécessité. En l’absence d’un tel système, quel sort serait réservé à ces eaux ? C’est donc pour répondre à ces différentes interrogations que la mise en place d’une station de relevage ou de tout autre système de cette nature retrouve tout son sens.

En effet, cette station composée de plusieurs éléments, répond à un besoin précis d’évacuer l’eau dans un local qui n’est pas situé en hauteur, mais où se stagne l’eau qu’elle soit pluvieuse, usée, claire, etc.

Généralement, trois (3) cas de figure exigent l’installation d’une station de relevage en dehors du fait que les eaux ne pourraient s’écouler naturellement par la force de la gravité :

  • Il se peut que l’espace de la filière d’assainissement se retrouve en hauteur par rapport à votre domicile.
  • Compte tenu des pentes occasionnées par les canalisations, l’outil de traitement peut être très enfoncé vis-à-vis du lieu de drainage ou d’évacuation des eaux.
  • Pour ce qui concerne le traitement et le prétraitement, le premier doit se situer plus en hauteur par rapport au second.

 

Les différents types de station de relevage

Wilo - Pompe et station de relevage

Wilo – Pompe et station de relevage

En parlant de différents types ici, il faut faire une petite nuance histoire d’apporter plus de lumière sur la question puisque c’est l’idée maitresse de ce guide. Tout dépend en fait de la position du poste de relèvement par rapport à la filière d’assainissement. Le poste peut donc être installé à différents endroits de cette dernière pour convenir à une nature précise d’eau. Ainsi, en fonction de la nature des eaux et de la position du poste, convient une pompe de relevage particulière. C’est là toute la nuance dont il est question : la nature des pompes. Si nous disions tantôt que la station se compose de plusieurs éléments, voilà l’un des éléments qui entrent en jeu.

  • La pompe qu’il convient donc d’utiliser entre une fosse toutes eaux et une habitation se trouve être la pompe pour eaux-vannes.
  • Lorsque l’on se retrouve dans la fosse toutes eaux et l’équipement de traitement des eaux, la pompe pour eaux décantées sera plus recommandée.
  • La pompe pour eaux claires peut être utilisée vers la fin du traitement.

L’on retiendra donc que c’est seulement la variation de la pompe au sein des composants de la station qui change la nature de cette dernière.

Comment bien choisir sa station de relevage ?

Le choix de sa station de relevage ne peut en aucun cas se faire sur un simple coup de tête. Certaines caractéristiques essentielles doivent être analysées pour aboutir à un choix judicieux. En fonction des besoins de l’utilisateur, chacun des composants de la station doit correspondre à vos exigences.

La nature de l’eau

C’est l’un des critères les plus importants qui conditionnent le choix d’une station de relevage. Il détermine aussi le type de pompe à utiliser pour plus d’efficacité. On distingue dans ce cas de figure 3 principales catégories d’eau auxquelles la station fera face. Il s’agit entre autres des eaux claires, des eaux peu chargées et des eaux très chargées. Le fait que l’eau soit très chargée ou non donne une idée claire sur le type de pompe à utiliser. Pourquoi ? Parce que c’est ce qui détermine la granulométrie de la pompe. Pour certaines pompes, il faut des impuretés d’une certaine taille qui puissent passer dans le fonctionnement de la pompe sans pour autant bloquer les conduits.

Les eaux claires :

Elles nécessitent surtout l’utilisation d’une pompe à très faible

granulométrie de l’ordre de 5 à 20 mm. Comme elles sont nommées, ces eaux sont claires et sont comparées à des eaux déjà traitées. C’est donc tout à fait logique que les impuretés qui passent au travers des pompes eaux claires soient de très petites tailles. Si elles s’apparentent à des eaux traitées, c’est justement pour faire ressortir la nature ou la taille des impuretés contenues dans ces eaux. C’est le type de pompe généralement utilisé à la sortie d’un réseau d’assainissement individuel

Les eaux peu chargées :

Si l’on doit jouer sur les mots, comparativement aux eaux claires, l’on dira que les impuretés contenues dans ces types d’eau sont de taille moyenne. Pour y faire face, des pompes immergées à granulométrie moyenne seront fortement recommandées. En ce qui concerne la taille de ces impuretés, elle sera comprise entre 20 et 50 mm. Elles sont par conséquent de taille moyenne, mais faiblement concentrées et sont généralement installées en sortie des fosses toutes eaux.

Les eaux très chargées :

Elles reflètent bien le nom qu’elles portent et sont particulièrement caractérisées par des difficultés à être pompées. En réalité, cette difficulté provient du fait que les impuretés que contiennent ces eaux sont de très grande taille sans oublier leur solidité. La granulométrie des pompes chargées de gérer ces eaux doit être supérieure à 50 mm. Certaines pompes de type dilacératrice sont spécialisées à réduire en bouillie les déchets de façon à faciliter leur transfert vers les canalisations de sortie.

 

Le débit de la pompe

Le débit de la pompe est également un critère très important à analyser dans le choix de sa station de relevage. Avec une mesure généralement représentée par un rapport volume sur temps, ce critère est étroitement lié à la Hauteur Manométrique Totale (HMT). Même si ces deux critères sont très liés, ils fonctionnent de façon à ce que plus le HMT est élevé moins sera le débit. Par conséquent, si la HMT dépasse son summum, inutile d’espérer dans ce cas l’arrivée d’eau. Pour rendre la tâche plus aisée aux utilisateurs, la valeur inscrite généralement sur le corps des pompes est celle d’une hauteur manométrique totale égale à zéro. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est fortement recommandé aux acheteurs de bien vérifier les indications inscrites sur la pompe avant de prendre une décision.

La cuve de stockage ou la bâche

Il ne peut être question d’une station de relevage sans faire allusion à une bâche. C’est l’une des pièces maitresses d’une station de relevage. Mais, le plus qui fait la différence, c’est qu’elle offre la possibilité à l’utilisateur d’avoir une idée précise sur le volume utile à utiliser. Les calculs doivent être faits en fonction d’un certain nombre de pièces ou du moins en fonction du nombre de pièces à prendre en compte.

Aussi, pour des relevages de faible amplitude (ceux inférieurs à 3m), des bâches de type regard sont plus recommandées. Pour ceux d’amplitude moyenne (supérieurs à 3 m), la cuve de stockage est plus appropriée.

Plusieurs autres critères peuvent être retenus pour le choix d’une station de relevage, mais les importants ont été cités ici.

 

Quelques informations pratiques sur la station de relevage

L’installation d’une station de relevage peut être estimée très pratique dans l’évacuation des eaux. De quoi s’agit-il en fait et comment fonctionne-t-elle ?

Qu’est-ce qu’une station de relevage ?

Composée de plusieurs autres éléments, une station de relevage est un dispositif conçu pour relever le niveau des eaux situé dans une certaine profondeur vers les hauteurs. L’on dira que c’est pratiquement les mêmes rôles que joue une pompe vide cave sauf qu’il ne s’agit pas du même dispositif. La nuance c’est que les pompes qu’ils soient vide cave ou non font partie intégrante des stations. La présence des stations joue un très grand rôle dans le processus d’évacuation des eaux domestiques et compte tenu de leur principe de fonctionnement, l’utilisation de ses stations est ouverte à plusieurs autres domaines d’intervention.

Comment fonctionne-t-elle ?

Pour faire court, les stations de relevage fonctionnent de manière à faire déplacer un volume d’eau situé en basse altitude vers les hauteurs. Pour ce faire, la grande partie du processus démarre au niveau du réservoir de la station à l’intérieur duquel se loge une pompe. Cette dernière agit à partir des mouvements d’aspiration et de propulsion pour remonter le niveau de l’eau. Pour faciliter l’évacuation, la présence d’un moteur électrique a été jugée très utile.

 

Outre l’évacuation des eaux domestiques, les stations de relevage peuvent également intervenir sur d’autres plans et le type de pompe dont elles sont munies détermine la puissance d’aspiration ou de refoulement, mais tout dépend surtout de son débit.

 

Comparatif des meilleures stations de relevage à acheter en 2017
5 (100%) 1 vote